Verdun en 2014 : 100 ans après le début de la première guerre

Bonjour / Bonsoir !

Comme vous le savez, hier nous étions le 11 novembre. Date à laquelle nous commémorons la fin de la 1re Guerre mondiale qui a duré de 1914 à 1918. Cette année 2014 est particulière, car le début de la guerre a eu lieu il y a 100 ans.

Verdun Photo Bunker Noir et Blanc

Un peu plus tôt au cours de cette année, grâce à un ami de la région, Mr Chéri et moi avons pu nous rendre à Verdun (l’une des villes clef de cette guerre). J’ai donc décidé de partager avec vous les photos de notre visite là-bas où 100 ans après, on peut encore voir de nombreuses traces de cette boucherie. Sur les photos, vous remarquerez par exemple les paysages extrêmement vallonnés. Il s’agit de vallons qui ont été façonnés par les explosions des bombes et qui sont encore là malgré les années et les intempéries. Il n’est pas rare non plus, de tomber au détour d’un chemin, sur les restes de soldats tombés lors de la guerre. Les mouvements de terrain font régulièrement remonter à la surface, des éléments ou des oubliés du passé.

Je ne voulais pas publier cet article hier, car la journée du 11 novembre est un jour de commémoration. C’est un jour de souvenir important pour les familles qui ont perdu un parent, un grand-parent, ou un proche lors de la guerre, alors que les photos que vous allez voir relèvent plus du tourisme que d’un réel témoignage du passé.

Verdun Séparateur Fleurs Grises

Place aux photos de notre visite à Verdun et ses environs :

Verdun

Commençons les photos, par quelques photos de la ville de Verdun.

Romagne-sous-Montfaucon

Continuons par de l’un des trop nombreux cimetières remplis de croix blanches, symbolisant les hommes tombés au combat. Ici, il s’agit du cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon.

Centre mondial de la paix

Ensuite, vient une visite du Centre mondial de la paix, des libertés et des droits de l’homme. Dans ce centre, nous avons vu une exposition temporaire sur le thème de la Première Guerre mondiale. L’exposition traitait de ce qu’il reste aujourd’hui de la guerre. On pouvait donc y découvrir la vie des soldats comme des civils. Ainsi que ce qu’a apporté la guerre de mauvais (un armement toujours plus meurtrier), comme de bon (de nouveaux médicaments, l’élaboration de prothèses, etc.). Après l’exposition, nous nous sommes promenés dans le jardin à l’arrière du centre, où on peut admirer les toits de Verdun.

Promenade en forêt

Ensuite, les photos prises lors d’une promenade en forêt près de Les Eparges. C’est à cet endroit qu’ont eu lieux de multiples et meurtrières batailles pour reprendre aux allemands, le « point X ». Le « point X » le nom donné à la crête des Eparges qui, grâce à sa hauteur, permettrait aux français d’obtenir un observatoire pour l’artillerie sur la plaine de Woëvre. Le but étant de perturber les mouvements de troupes allemandes. Les batailles ont duré longtemps, ont fait de nombreux morts dans les deux camps et ont aussi bien eu lieu sur la terre, que sous la terre. Là, de nombreuses galeries ont été creusées pour être remplies d’explosif et tenter de gagner du terrain sur le camp adverse.

Lorsqu’on se promène dans les forêts de la région, il faut faire extrêmement attention aux piquets, aux barbelés, aux morceaux de métal ou de béton, vestiges de la guerre, qui peuvent sortir du sol à cause des mouvements de terrain, ou des intempéries. Quand ils le peuvent, les randonneurs ou les personnes à vélo essayent de marquer les endroits dangereux avec de la bombe de peinture.

Fleury

S’en suit la visite du village de Fleury. Il s’agit d’un village entièrement détruit durant la guerre et se situant juste à côté du mémorial de Verdun. D’ailleurs, nous n’avons pas pu visiter le mémorial, étant donné qu’il est en ré-aménagement. Le village a été pris par les Allemands, repris par la France, puis repris de nouveau. Cela 18 fois jusqu’à sa destruction totale, sous le feu des bombes. Des pierres blanches avec le nom de ce qu’il y avait avant la guerre, ont été placées à l’endroit où il y avait des constructions.

Douaumont

Vient ensuite, une visite rapide du célèbre ossuaire de Douaumont. A l’intérieur, y sont entreposés les morceaux d’os de soldats tombés lors de la guerre. Par respect pour les défunts et leur famille, vous ne verrez pas de photos des squelettes. Cela, bien qu’ils soient visibles si vous vous rendez à l’ossuaire. Selon moi, un mort n’est pas une bête de foire. D’autant plus lorsqu’il s’agit de soldats s’étant battus pour défendre les convictions de leurs pays.

Enfin, nous avons visité le fort de Douaumont qui, avec le fort de Vaux, fut le théâtre de nombreux affrontements. Seul le fort de Douaumont a changé de camp durant la guerre, avant d’être repris par la suite. Nous avons pu nous rendre compte des horribles conditions de vie des soldats lors de notre visite. Cela, à l’aide d’audioguides qui (en plus de donner des informations orales), diffusaient des images d’archives, des photos et des schémas explicatifs.

« 1 de 2 »

Verdun Séparateur Fleurs Grises

Place à la gourmandise !

Et pour ne pas terminer cet article sur une ruine, témoin des affrontements acharnés, je vous propose quelques photos de nos visites dans les lieux plus calmes. Voici Commercy et ses célèbres madeleines, ainsi que le musée de la bière de Stenay. Attention : l’abus d’alcool -même de bière- est dangereux pour la santé.

Photo de l’une des deux fabriques de madeleines de Commercy :

Verdun Commercy 2014
Photos du musée de la bière de Stenay (les photos sont à consommer sans modération !) :


Séparateur Fleurs Grises

Comment avez-vous trouvé cet article ? Connaissez-vous cette région ?

N’hésitez pas à le commenter !

Verdun Kawaii Beer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :